Deux nouvelles statues pharaoniques découvertes en Égypte

Des archéologues ont dévoilé, ce dimanche 23 mars 2014, deux gigantesques statues du pharaon Amenhotep III dans la célèbre ville de Louxor, en Égypte.

Cette découverte vient s’ajouter aux deux autres statues  faisant déjà le bonheur des touristes qui afflue de partout.

Les deux statues déjà connues du pharaon Amenhotep III sont désormais accompagnées de deux nouvelles statues récemment découvertes et restaurées

Les deux statues déjà connues du pharaon Amenhotep III sont désormais accompagnées de deux nouvelles statues récemment découvertes et restaurées.

Les deux monolithes de quartzite rouge ont été installés en position debout dans ce que des archéologues égyptiens et européens qualifient d’emplacements originaux dans le temple funéraire royal, sur la rive ouest du Nil.

Ce temple est d’ailleurs déjà célèbre pour ses colosses âgés de 3400 ans – deux statues jumelles d’Amenhotep III dont le règne, disent les archéologues, a marqué le zénith politique et culturel de l’ancienne civilisation égyptienne.

« Jusqu’à maintenant, le monde ne connaissait que deux colosses de Memnon, mais, à partir d’aujourd’hui, il y aura quatre colosses d’Amenhotep III », a déclaré à l’Agence France-Presse l’archéologue Hourig Sourouzian, responsable du projet visant à préserver le temple du pharaon.

Les deux statues déjà connues, montrant toutes deux le pharaon en position assise, sont connues à travers le monde. Les deux nouvelles statues restaurées ont subi des dégâts pendant des siècles, précise Mme Sourouzian.

« Les statues ont gît en morceaux pendant des siècles dans les champs, endommagées par les forces destructrices de la nature comme les tremblements de terre, puis par l’eau des systèmes d’irrigation, le sel, l’érosion et le vandalisme », dit-elle, alors que derrière elle, des excavateurs et des villageois locaux lavaient des pièces d’artefacts et de statues découvertes au cours des derniers mois.

« Ce magnifique temple comprend suffisamment de choses pour que nous puissions les étudier et les conserver. »

L’une des « nouvelles » statues – qui pèse la bagatelle de 250 tonnes – montre de nouveau le pharaon en position assise, les mains sur les genoux. Haute de 11,5 mètres, elle fait 1,5 mètre de large et est profonde de 3,6 mètres. Selon les archéologues, toutefois, si cette statue disposait de sa couronne portée disparue, la statue pèserait 450 tonnes, et mesurerait 13,5 mètres de haut.

L’équipe a également retrouvé plusieurs pièces anciennes de ce qui aurait fait partie d’autres statues de ce défunt pharaon et de ses proches, y compris une tête en albâtre bien conservée d’une autre statue d’Amenhotep III. « Cette pièce est unique, elle est rare, puisqu’il n’y a pas tant de statues en albâtre que cela dans le monde », a confié Mme Sourouzian à l’AFP.